Imprimer cette page

Education

23 - 08 - 2010

"En application du programme de réajustement des frais d'études pour l'année scolaire 2010-2011, on compte actuellement une vingtaine de provinces et villes du pays qui vont effectivement augmenter ceux-ci.

Selon des responsables de plusieurs localités, cette augmentation sera au maximum du double des frais de l'année scolaire précédente.

Ce doublement des frais n'est pas systématique. Ainsi, dans la province de Dông Thap (delta du Mé©kong), ils devraient même demeurer inférieurs au nouveau seuil approuvé par le gouvernement. Et ce parce que "des frais élevés pourraient conduire trop d'élèves, surtout en maternelle, à devoir abandonner les études", souligne Nguyen Hoang Nhi, directeur du Service provincial de l'éducation et de la formation.

Cela dit, une augmentation de 1,5 à 2 fois aura lieu dès le début de cette année scolaire dans la province de Can Tho (toujours dans le delta du Mékong), suivant le niveau de la formation.

Un changement de frais d'études devrait avoir lieu également à Binh Dinh, Phu Yên, Da Nang (Centre), Dong Thap et Vinh Long (Sud).

Plusieurs localités n'ont pas encore annoncé leur position, la procédure n'étant pas achevée. Il en va ainsi de la province de Ha Tinh au Centre qui devrait doubler ses frais à  partir du 2e semestre scolaire si cette mesure est approuvée par le Conseil populaire de la province.

Selon la demande du vice-Premier ministre Nguyen Thien Nhân, le mois de décembre prochain est le dernier délai pour toutes les localités du pays de statuer sur les nouveaux frais, conformémentà l'arrété du gouvernement.

Nouveau seuil des frais d'études pour l'année scolaire 2010-2011 :

- Régions urbaines : de 40.000 dongs à 200.000 dngs/mois
- Régions rurales : de 20.000 dongs à 80.000 dongs/mois
- Régions montagneuses : de 5.000 dongs à 40.000 dongs/mois "


Câm Sa/CVN
(23/08/2010)

http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?xt=XT33&ct=CT50&page=newsdetail&newsid=65203


09 - 09 - 2009

"Le Premier ministre Nguyên Tân Dung vient de décider de rajuster la grille des frais d'études pour le 3e cycle. Le plafond a été fixé à 240.000 dôngs/mois/étudiant, en hausse de 60.000 dôngs par rapport aux années précédentes.


Le rajustement des frais d'études a été réalisé suivant la résolution de l'Assemblée nationale sur les orientations du renouvellement du mécanisme financier dans l'éducation et la formation de l'année scolaire 2010-2011 à2014-2015.

Selon Mai Trong Nhuân, recteur de l'Université nationale de Hanoi (UNH), l'augmentation du tarif des frais d'études "n'est pas élevée" par rapport au coût de la vie actuelle. Dans son établissement, les meilleurs étudiants en seront exemptés et bénéficieront de bourses. Les écoles membres sont par ailleurs chargées de chercher à attirer les éléments les plus talentueux.

Les disciplines les plus prisées de l'UNH, comme banque-finance, technologies de l'information, finance-comptabilité, tentent de fixer un tarif maximal autorisé par le gouvernement de 240.000 dôngs/mois/étudiant afin de compenser les autres attirant un faible nombre d'étudiants (économie politique, philosophie, sciences fondamentales...). Ce tarif n'est pas identique pour les établissements membres de l'UNH.

Actuellement, l'Université d'économie et celle des langues étrangères relevant de l'UNH mènent 4 programmes de formation en partenariat avec l'étranger dans les domaines de la banque-finance, management du commerce, économie extérieure, interprétation en anglais. Les frais d'études de ces disciplines devraient ainsi être à la hauteur du montant fixé.

Concernant les étudiants qui suivent une formation parallèle, le tarif est fixé à 225.000 dôngs/crédit et à 450.000 dôngs/crédit pour le programme enseigné en langue anglaise.

Pour l'Université d'économie nationale, le tarif maximal serait appliqué à tous les cursus, soit 240.000 dôngs/mois. Certaines filières nécessitant des stages pratiques, comme le commerce électronique ou le tourisme, verront en revanche les frais d'études augmentés.

À partir du 1er octobre prochain, les étudiants de l'Institut de presse et de propagande devront payer chacun 240.000 dôngs de frais d'études par mois. Idem pour l'Université de droit de Hanoi. "Le nouveau tarif approuvé par le gouvernement est un peu plus élevé qu'auparavant. Il n'aide pas l'école à améliorer ses conditions matérielles, surtout lorsque le coût de la vie grimpe de jour en jour ", souligne Nguyên Hoà, son recteur adjoint.

D'après Tu Quang Hiên, recteur de l'Université de Thai Nguyên, l'ancien tarif de 180.000 dôngs/étudiant/mois s'avère "obsolète". Son passage à 240.000 dôngs aidera l'école à régler certaines difficultés. La hausse du tarif est rajustée suivant les disciplines. Le plafond sera atteint dans les domaines de l'économie et des technologies.

Amélioration de la qualité de la formation

À la question de savoir si l'augmentation des frais d'études permettra d'améliorer la qualité de la formation, Nguyên Ai Phuong, recteur de l'Université des sciences naturelles (Université nationale de Hô Chi Minh-Ville), affirme que les étudiants des programmes avancés ont un meilleur niveau que les autres avec des connaissances étendues et, qui plus est, un bon niveau d'anglais.

Selon Phùng Xuân Nha, recteur de l'Université d'économie (relevant de l'UNH), "bonnes infrastructures riment avec gros investissements". Mais l'important est de "garantir la qualité de la formation" qui est reconnue par l'étudiant. À ce propos, M. Nha souligne que les frais d'études ne sont pas "l'objet principal" mais plutôt les " conditions nécessaires pour atteindre cet objectif ". L'accent est mis sur l'attractivité des fonds et des jeunes talentueux.

Les étudiants auront un prêt de 860.000 dôngs/mois

Suivant la nouvelle décision approuvée par le Premier ministre Nguyên Tân Dung, le nouveau tarif de prêt bancaire destiné aux étudiant est fixé à 860.000 dôngs/personne/mois.

Ainsi, depuis 2006, les prêts bancaires sont passés de 300.000 dôngs à 800.000 dôngs en 2007, et à 860.000 dôngs actuellement. Les étudiants en situation difficile des universités, écoles supérieures et écoles d'apprentissage publiques et privées ont accès aux prêts à taux préférentiel."

Huong Giang/CVN
(09/09/2009)

http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?page=newsdetail&newsid=55735


30 - 08 - 2009

"Pour 2009-2010, les établissements de l'ensemble de la capitale n’ont pas le droit de demander tous frais de scolarité supplémentaires aux élèves. Ces frais - fixes donc - sont de 10.000 à 15.000 dôngs/ enfant/mois pour la maternelle en zone agricole, et d'entre 50.000 et 70.000 dôngs pour les autres zones. Il n'y en a pas pour les écoliers qui en sont exemptés, et pour les collégiens, ils sont respectivement, selon la zone, de 10.000 à 15.000 dôngs et de 20.000 dôngs/ personne/mois. Les lycéens issus de familles paysannes devront payer entre 20.000 et 25.000 dôngs/personne/mois, quant aux autres, 30.000 dôngs. Les frais d'études pour les cycles de formation ne bénéficiant pas de subvention publique ne doivent pas dépasser 90.000 dôngs/lycéen/ mois et 60.000 dôngs en zone agricole."

http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?page=newsdetail&newsid=55432


Page  1 sur 1


Page précédente: Culture
Page suivante : Santé